Swambi
Qu'est ce que l'ivoire végétal ?
Cette graine provient d’un palmier. On le trouve au cœur de la forêt amazonienne en Équateur, Colombie ou au Pérou.
Les graines possèdent une coquille dure qui se détache et puis une deuxième qui colle à la graine. C’est en ponçant cette dernière que l’on obtient la boule d’ivoire végétal que l‘on nomme Tagua ou Corozo.
Les graines sont ensuite découpées en morceaux et teintées dans la masse. Ce qui donne au final une multitude de perles aux couleurs vives et acidulées.
Les arbres produisent chaque année environ 20 kg de graines parfois beaucoup plus. C’est à peu près le poids des défenses récupérées sur un éléphant de 6 tonnes…
L’ivoire végétal est une alternative au massacre des éléphants mais aussi un moyen de lutter contre la déforestation, en offrant une source de revenu aux populations locales.
Une perle de tagua est unique, la nature ne fait pas deux graines identiques, comment les comparer avec des perles industrielles en plastique !
Ecologique, 100% végétale et naturelle, on appelle la Tagua "ivoire végétal" pour sa couleur, sa texture et sa durée de vie très proche de l'ivoire animal.
L'arbre à Tagua pousse spontanément et produit des fruits sous forme de grosses gousses qui pourraient ressembler à des marrons ou à des châtaignes géantes. Les fruits sont des caryopses. Lorsqu'elles sont mûres, les Indiens les ramassent. La pulpe jaune, qui entoure la graine, au goût agréable, est parfois commercialisée sous forme de boisson.
Lorsqu'elles sont mûres, les gousses de Tagua tombent par terre et les coques se brisent spontanément, éparpillant sur le sol les graines contenues à l'intérieur. Celles-ci sont alors ramassées. La récolte est annuelle. L'arbre à Tagua donne 10 à 15 fruits, qui possèdent entre 100 et 200 graines de Tagua. Contrairement à l'éléphant privé de ses défenses, l'arbre à Tagua a une durée de vie de 50 ans à partir de sa première floraison, c'est-à-dire à partir de 8-10 ans, et continuera à produire ses 15 à 20 kg d'ivoire végétal par an.
La noix de Tagua est donc une matière naturelle dont la récolte n'a pas d'impact écologique. Une fois quelle a été ramassée, la Tagua fait l'objet d'un long processus de production. On laisse sécher les graines pendant environ 1 mois au soleil. Lorsqu'elles sont devenues assez dures, elles sont décortiquées, puis lissées pour être ensuite découpées. La dernière étape de finition consiste à les travailler sous différentes formes et tailles, à les polir et enfin les teinter.
Bien qu'à faible volume et à son début, la récolte de la Tagua apparaît aujourd'hui comme une des solutions possibles, permettant de lutter contre la déforestation en Amazonie. Elle est également pour les habitants de la région une nouvelle source de revenus issus de l'exploitation raisonnée de la forêt, et permet d'aider les populations locales à être moins dépendantes des grands propriétaires terriens.
Ainsi, pour élaborer un bouton en ivoire végétal, on utilise seulement 7% d'une noix. Le reste, qui représente 93%, est utilisé de plusieurs façons, pour la confection d'autres boutons, ou perles, etc. Ensuite, les résidus inexploitables sont moulu en poudre et servent de compléments alimentaires pour les bovins, et les coquilles des noix comme combustible. Actuellement, la production totale de Tagua en Équateur est de 100 000 tonnes : 50 000 dans la province de Manabi, 30 000 à Esmeraldas, 20 000 dans la Cordillère des Andes. Environ 35 000 personnes vivent du travail de la Tagua en Equateur.
Pour suivre notre actualité et découvrir nos nouveautés ainsi que nos dernières créations abonnez vous à notre page Facebook.
Commentaires (8)
Micheline
De mieux en mieux, non seulement vous gérez une boutique, vous êtes sur les chemins une grande partie de l'année, vous fabriquez vos bijoux et vous trouvez encore le temps de documeter vos clients sur l'origine de vos produits, vous êtes de bon conseil et tout cela avec gentillesse et sourire. Merci à vous deux, et bon vent.
2012-03-18
très gentil et souriant accueil et renseignements
2014-05-26
milou
merci pour ces renseignements. quand j'étais petite il y avait le corozo (peignes, lunettes, boutons…plutôt de couleur brune ) mais ne savais pas ce que c'était. Je viens d'acquérir un joli collier en ivoire végétal. Vous ne dites pas dans votre article comment entretenir l'voire végétal coloré. cela me ferait plaisir de savoir.
2014-07-19
noelle
En partance pour l'équateur (demain matin) je découvre l'existence de cet ivoire végétal, contente, je vais essayer d'en trouver et d'en rapporter, merci pour cet article bien complet
2014-07-21
noelle
Eh bien voila, de retour de l'équateur j'ai fait une petite provision de cet étonnant ivoire, divers objets délicats qui feront de jolis cadeaux à la famille, achetés à Baños, dans les montagnes , au pied de cascades magistrales et pas loin d'un volcan que nous avons entendu gronder : magique !
2014-08-27
belethiel
Dans ma collection d'éléphants (une cinquantaine environs) je possède un bel éléphant taillé dans de l'ivoire végétal. J'ignorais qu'il s'agissait d'une graine.
2016-04-16
jack
bonjour
très bon article...merci...
comment différencier l'ivoir animal de l'ivoir végétal ?
est ce que le teste de aiguille chauffée serait fiable ??
salutations
2016-05-27
SWAMBI a Jack
Bonjour Jack, vous n'avez pas laissé votre mail et je ne peux pas vous répondre personnellement, j'espère que vous verrez mon message. Concernant votre question sur les aiguilles je ne peux pas vous répondre, nous sommes passionnés et plutôt bien renseignés sur l'ivoire végétal mais beaucoup moins sur l'ivoire animal. L'idéal serait que les éléphants ne soient plus massacrés pour leurs défenses et que le seul ivoire en circulation soit l'ivoire végétal. Un jour peut être, qui sait ?!!.. De notre côté nous l'espérons et continuons à faire connaître aux gens cette belle matière. Bonne journée et à bientôt. Virginie
2016-05-27
Ajouter un commentaire
Pseudo
Email (facultatif)
Commentaire
Copier lꞌimage